Au fil du temps et des rencontres : une cartographie des réseaux personnels en Suisse = Beziehungen im Lauf der Zeit: Kartografie der persönlichen Netzwerke in der SchweizCitation formats

  • Authors:
  • Gaelle Aeby
  • Jacques-Antoine Gauthier
  • Eric D Widmer

Standard

Au fil du temps et des rencontres : une cartographie des réseaux personnels en Suisse = Beziehungen im Lauf der Zeit: Kartografie der persönlichen Netzwerke in der Schweiz. / Aeby, Gaelle; Gauthier, Jacques-Antoine; Widmer, Eric D.

In: Social Change in Switzerland, 26.09.2019.

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

Harvard

APA

Vancouver

Author

Bibtex

@article{43875d02c8fb490aa089e647468ec5d2,
title = "Au fil du temps et des rencontres : une cartographie des r{\'e}seaux personnels en Suisse = Beziehungen im Lauf der Zeit: Kartografie der pers{\"o}nlichen Netzwerke in der Schweiz",
abstract = "Cet article est bas{\'e} sur une enqu{\^e}te r{\'e}alis{\'e}e aupr{\`e}s de huit cents personnes habitant en Suisse, n{\'e}es dans les ann{\'e}es cinquante et septante. Il conjugue une approche sociom{\'e}trique qui quantifie les relations sociales des individus avec une analyse des parcours de vie, ce qui permet d{\textquoteright}observer non seulement l'effet des transitions de vie, mais aussi celui du temps pass{\'e} dans chacune des {\'e}tapes qu{\textquoteright}elles d{\'e}finissent. Les r{\'e}sultats montrent qu{\textquoteright}en fonction de leur parcours de vie, les individus sont amen{\'e}s {\`a} d{\'e}velopper diff{\'e}rents types de r{\'e}seaux personnels. Nous en distinguons sept : quatre sont centr{\'e}s sur les liens familiaux ascendants, descendants ou lat{\'e}raux et trois sont structur{\'e}s autour d{\textquoteright}affinit{\'e}s {\'e}lectives. Ainsi, les r{\'e}seaux personnels des individus se rapprochent ou s'{\'e}loignent du mod{\`e}le de la famille nucl{\'e}aire de procr{\'e}ation (conjoint·e et enfants) en fonction des sp{\'e}cificit{\'e}s de leurs trajectoires familiales, notamment lorsque la parentalit{\'e} est diff{\'e}r{\'e}e ou {\'e}lud{\'e}e au profit d'une vie conjugale ou de c{\'e}libataire. ",
author = "Gaelle Aeby and Jacques-Antoine Gauthier and Widmer, {Eric D}",
year = "2019",
month = sep,
day = "26",
language = "French",
journal = "Social Change in Switzerland",
publisher = "FORS : Swiss Foundation for Research in Social Sciences",

}

RIS

TY - JOUR

T1 - Au fil du temps et des rencontres : une cartographie des réseaux personnels en Suisse = Beziehungen im Lauf der Zeit: Kartografie der persönlichen Netzwerke in der Schweiz

AU - Aeby, Gaelle

AU - Gauthier, Jacques-Antoine

AU - Widmer, Eric D

PY - 2019/9/26

Y1 - 2019/9/26

N2 - Cet article est basé sur une enquête réalisée auprès de huit cents personnes habitant en Suisse, nées dans les années cinquante et septante. Il conjugue une approche sociométrique qui quantifie les relations sociales des individus avec une analyse des parcours de vie, ce qui permet d’observer non seulement l'effet des transitions de vie, mais aussi celui du temps passé dans chacune des étapes qu’elles définissent. Les résultats montrent qu’en fonction de leur parcours de vie, les individus sont amenés à développer différents types de réseaux personnels. Nous en distinguons sept : quatre sont centrés sur les liens familiaux ascendants, descendants ou latéraux et trois sont structurés autour d’affinités électives. Ainsi, les réseaux personnels des individus se rapprochent ou s'éloignent du modèle de la famille nucléaire de procréation (conjoint·e et enfants) en fonction des spécificités de leurs trajectoires familiales, notamment lorsque la parentalité est différée ou éludée au profit d'une vie conjugale ou de célibataire.

AB - Cet article est basé sur une enquête réalisée auprès de huit cents personnes habitant en Suisse, nées dans les années cinquante et septante. Il conjugue une approche sociométrique qui quantifie les relations sociales des individus avec une analyse des parcours de vie, ce qui permet d’observer non seulement l'effet des transitions de vie, mais aussi celui du temps passé dans chacune des étapes qu’elles définissent. Les résultats montrent qu’en fonction de leur parcours de vie, les individus sont amenés à développer différents types de réseaux personnels. Nous en distinguons sept : quatre sont centrés sur les liens familiaux ascendants, descendants ou latéraux et trois sont structurés autour d’affinités électives. Ainsi, les réseaux personnels des individus se rapprochent ou s'éloignent du modèle de la famille nucléaire de procréation (conjoint·e et enfants) en fonction des spécificités de leurs trajectoires familiales, notamment lorsque la parentalité est différée ou éludée au profit d'une vie conjugale ou de célibataire.

M3 - Article

JO - Social Change in Switzerland

JF - Social Change in Switzerland

ER -